Vuelta a Espana 2019 – Etape 20 : Arenas de San Pedro-Plataforma de Gredos

Dernière chance pour faire la différence vers la Plataforma de Gredos ! Ultime étape de montagne avec plus de 4500m de dénivelé, c’est le bouquet final de cette Vuelta !

Plataforma de Gredos Vuelta

Déroulement de la course

Terrible étape pour conclure cette Vuelta 2019 ! C’est la journée du possible, demain il sera trop tard !
Premier coup de feu avec le Puerto de Pedro Bernardo, long de 18 kilomètres à 4.4%, soit le point idéal pour former l’échappée. Le plus dur à ce moment là sera d’enchainer presque immédiatement, dès le KOM avec le Puerto de Serranillos, 9 kilomètres à presque 5% de moyenne. Le début de la journée est brutale ! 27 bornes d’ascension qui vont sérieusement alourdir les jambes ! Certains vont passer la journée derrière. Vous n’êtes pas au mieux ici ? C’est fini pour vous !

On ne relâche pas la pression avec l’Alto de Navalgordo, qui tape dans le dur avec un peu plus de 5 kilomètres à plus de 6%. Un vrai petit col qui terminera les jambes des plus faibles.
Après la mi-course, l’Alto de Gredos, non répertorié, mais qui monte à presque 6% pendant plus de 3 kilomètres sera un parfait hors d’œuvre au difficile Puerto de la Chia en bas de la descente.

Puerto de la Chia

Avec 2.5 kilomètres à plus de 7%, le Puerto de la Chia fait très mal.
C’est le moment idéal pour lancer une attaque de loin.
Suicidaire ? Pas forcément.
La descente est longue, un peu plus de 20 kilomètres. Les favoris pourraient retrouver des équipiers lancés à l’avant en début de course afin de tout lâcher de le Puerto de la Pena Negra.

Puerto de la Pena Negra

Pente plutôt régulière, elle est en fait idéale pour maintenir son effort. Si quelques favoris ont attaqué de loin, les meilleurs grimpeurs et leurs lieutenants peuvent maintenir un train d’enfer pendant ces longs kilomètres. C’est important, puisque la suite des événements ne favorise pas un regroupement.

Puerto del Peon

Avant d’attaquer le final, et après en avoir fini avec la descente, cela ne fera que monter jusqu’à la Plataforma de Gredos. Juste avant la rampe finale, le Puerto del Peon, court, 3 kilomètres mais pas simple 5.5%, monte graduellement et durcit le ton. Si les hommes de tête n’ont pas été rejoints avant, ils joueront la victoire.

Plaforma de Gredos 2019

La Plataforma de Gredos, sixième ascension répertoriée de la journée (!), ne permet pas aux coureurs le moindre relâchement. Avec 4 bornes à 7%, mais surtout un dernier kilomètre à 8%, c’est une vraie pente de grimpeurs ! Ici le gain peut être important après une telle journée. Il ne faudra pas partir trop fort au risque d’être surpris. Ce constat vaut surtout pour les échappés, souvent à la fête lors des dernières journées de montagne.

Favoris

Mikel Nieve : Qui dit troisième semaine dit Mikel Nieve. Vainqueur sur le Giro en 2018, le basque apparait souvent en forme sur la fin des Grand Tours qu’il dispute. Victorieux sur des courses à fort dénivelé, il aura également la chance de rentrer dans le top 10 s’il parvient à distancer Marc Soler. Une performance qu’il a déja réalisé 5 fois par le passé !

Tadej Pogacar : Le slovène a finalement coincé à Becerril de la Sierra. À un peu plus d’une minute de Nairo Quintana, qui arrive vraiment en bout de course sur cette Vuelta, et la perspective du Maillot Blanc, le coureur d’UAE devrait être déchainé. En a-t-il suffisament gardé sous la pédale ?

Miguel Angel Lopez : Le colombien n’a toujours pas levé les bras sur cette Vuelta. Il aura le podium en ligne de mire et souhaitera conserver son maillot. Va-t-il jouer petit bras et défendre sa victoire au meilleur jeune ou tenter le tout pour le tout pour le podium ? Il a également beaucoup parlé sur Alejandro Valverde, l’accusant de mauvais comportement suite à sa chute. Une attitude qui pourrait lui valoir les foudres du maître, lui interdisant tout mouvement.

Alejandro Valverde : Oh le final parfait ! Pour sa dernière course avec le maillot de champion du monde (entendez par là sa dernière chance de lever les bras), l’espagnol devra également défendre son podium. L’étape lui va très bien, il sera difficile d’aller le chercher avec un dernier kilomètre à 8%.

Primoz Roglic : Le slovène souhaitera peut-être lever enfin les bras sur cette Vuelta. Malgré une victoire sur le chrono, il ne s’est pas encore imposé sur une étape en ligne. Il a largement les moyens de montrer qui est le patron aujourd’hui, et ne laissera pas passer sa chance.

A surveiller

Team INEOS : Dernière chance ! L’équipe britannique tente tous les jours mais n’arrive pas à trouver la faille. Pour Tao Geoghehan Hart, qui a déja signé deux podiums sur cette Vuelta, le moment des réglages est passé, il doit convertir. L’aide de Wout Poels sera précieuse mais le neérlandais ne semble pas au mieux…

Pronostic

C’est la journée des calculs d’épiciers ! Chacun devrait défendre sa petite place. Il est bien possible d’assister à une course très attentiste chez les favoris, ne se dévoilant que dans les dix derniers kilomètres. Les favoris ne devraient toutefois pas laisser les echappés aller au bout, et voudront se disputer la victoire au moins une fois. Ce ne sera pas facile, tout le monde voudra tenter sa chance ! Primoz Roglic devrait vouloir taper du poing sur la table pour montrer qu’il est le plus fort, mais devrait courir défensivement pour assurer jusqu’au bout sa victoire. Cela laisse une chance a Alejandro Valverde, puisque Movistar va tout faire pour maintenir l’espagnol et Nairo Quintana sur le podium final. Avec une arrivée nécessitant un peu de punch, il devrait l’emporter. Cela fera une jolie photo.

Pronostic du Guidon : Alejandro Valverde

Laisser un commentaire