10 prédictions pour la saison 2020

On sort notre boule de cristal, et on vous dévoile 10 prédictions pour la nouvelle saison 2020.
Avec plus ou moins de sérieux, que nous réserve donc 2020 ?


Milan-Sanremo
Milan-Sanremo ne consacrera ni un sprinteur… ni Philippe Gilbert

Ces trois dernières années, la Primavera a su nous surprendre. Du sprint génial entre trois des meilleurs coureurs du monde en 2017, de la tension jusqu’à la ligne avec la victoire de Il Squalo à la consécration de Julian Alaphilippe en 2019 ; Milan-Sanremo nous a tenu en haleine ces derniers temps.
Cette tendance semble s’installer pour de bon, les attaquants croyant de nouveau en leur chance après que 3 non-sprinteurs aient pu tirer leur épingle du jeu.
En 2020, cela devrait inspirer Philippe Gilbert, à la recherche de son 5e et dernier Monument. Tous les regards devraient être tournés sur lui. A Lotto-Soudal de faire la course, en privant Caleb Ewan de sa chance ? L’australien doit pouvoir s’imposer à Sanremo et voudra le seul leadership, ainsi que l’aide de Gilbert, qui pourrait n’en faire qu’à sa tête. Au milieu de tout ça, ce n’est sûrement pas la bonne année pour le belge…

Probabilité : 60%


Van der Poel Van Aert
Wout van Aert va remporter une classique flandrienne… mais Mathieu Van der Poel va remporter un Monument

C’est donc en 2020 que Wout van Aert va décrocher sa première classique. Comment pourrait-il en être autrement ? En apprentissage en 2018 (sous l’étendard Verandas-Willems), il a percé en 2019 : 13e au Het Nieuwsblad, 2e de l’E3, 14e du Ronde, 22e et malchanceux à Roubaix. Sa deuxième saison avec Jumbo va lui permettre de décrocher la timbale, l’E3 ou A travers la Flandre étant les courses lui convenant le mieux.

Son nemesis du cyclo-cross, Mathieu Van der Poel devrait lui prendre son premier Monument. Le Ronde semble être tout désigné. Sa 4e place après une chute n’offre guere de doutes quant a sa performance en 2020. Pour Roubaix, Corendon sera-t-elle invitée ? Si oui, ses adversaires ont du soucis à se faire. Pourra-t-il l’emporter pour son premier essai ?

Probabilité : 50%


Peter Sagan Giro
Peter Sagan va rentrer dans le club des vainqueurs d’etapes sur les 3 Grand Tours

Apres avoir annoncé sa participation au Giro lors de la présentation du parcours, le slovaque sait qu’il peut rentrer dans le club fermé des vainqueurs d’étape sur les trois Grand Tours. A bientôt 30 ans, il est improbable que l’un des meilleurs coureurs de l’histoire manque à l’appel ! Une prédiction qui est presque une affirmation.

Probabilité : 99%


Chris Froome Tour de France
Chris Froome va rester à la porte des Géants

De retour plus conquérant que jamais, l’homme aux 4 titres visera un cinquième Tour de France en juillet 2020. Le britannique peut-il rejoindre les Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain ?
Ineos pourrait emmener trois anciens vainqueurs : Geraint Thomas, Egan Bernal et donc Froomey lui-même. Le gallois peut-il prétendre à une deuxieme victoire ? C’est peu probable. A 34 ans, il n’aura plus les moyens de rivaliser avec le tenant du titre. Le colombien vendra cher sa peau ! Une fois que l’on a goûté au Maillot Jaune, on ne le laisse plus tomber. Le parcours est également un soucis pour Froome. Plus imprévisible, mois contrôlable… A 35 ans, il va probablement rester à 4.

Probabilité : 80%


Thibaut Pinot
Thibaut Pinot va embrasser son destin

Et quel est-il d’ailleurs son destin ? Le franc-comtois accumule les démonstrations : Lombardie, Tour, Giro… La malchance l’a souvent contraint à endosser le maillot du loser magnifique. Mais en 2020, ce sera de l’histoire ancienne.
Serait-il monté sur le podium du Giro sans maladie ? Aurait-il pu être médaillé à Innsbruck ? Seul coureur capable de battre Egan Bernal sur le Tour 2019, il est passé près de l’exploit.
En 2020, il visera le Tour, mais c’est sur les championnats du monde qu’il faudra également l’observer. Sur un parcours qui lui convient, il peut rentrer dans la légende l’année de ses 30 ans.

Probabilité : 30%


Jeux Olympiques cyclisme
Le champion olympique ne sera pas un coureur qui aura été en vue lors du Tour 2020

Ça et là, on voit quelques déclarations fleurir, minimisant la très courte récupération entre la fin du Tour et la course en ligne des JO (moins d’une semaine incluant un voyage et un décalage horaire important). Un coureur jouant le général peut-il l’emporter à Tokyo ?
C’est là que le Tour de Pologne rentre en jeu. Placée pendant le Tour, 2 semaines avant Tokyo, la course d’une semaine sera moins exigeante, mais pas moins difficile. Le tracé pour puncheurs-grimpeurs peut servir de préparation, tout en évitant le cirque du Tour.
Pour ceux participant à la Grande Boucle, celui qui aura joué caché pendant 3 semaines peut sortir du lot une semaine plus tard. Comme souvent aux JO, c’est le plus roublard qui gagne !

Probabilité : 70%


Remco Evenepoel
Photo : Inge Kinnet
Remco Evenepoel va remporter une étape d’un Grand Tour

Quoi de plus logique ? Apres une première année tonitruante le Petit Cannibale va s’attaquer aux épreuves de trois semaines. Il devrait en disputer un, le Giro ou la Vuelta principalement. Qui pourra le stopper ?

Probabilité : 20%


Julian Alaphilippe
Photo: Gruber Images
Julian Alaphilippe va enfin etre champion de France

Le meilleur coureur francais du peloton n’a jamais porté le maillot tricolore. Une anomalie lorsque l’on regarde son palmarès. La faute à des parcours pas forcément taillés pour lui, ou à une forme pas optimale. 3 fois dans le top 5 dans le passé, 2020 devrait être la bonne.
Les championnats se déroulant à Plumelec, là où il a manqué de peu le titre de champion d’Europe en 2016, le parcours est fait pour lui. Il faudra se lever de bonne heure pour le battre !

Probabilité : 90%


Mads Pedersen champion du monde
Photo : SWpix
Mads Pedersen va connaitre une saison difficile

Parce qu’il a déja connu une saison 2019 difficile. Son titre de champion du monde sauve une année, mais en y regardant de plus près, le danois n’a pas été brillant. Absent des débats après une saison 2018 remarquable, pourrait-il supporter le poids du maillot arc-en-ciel en 2020 ? Probablement pas. Le danois devra compter sur son seul talent pour performer sur les classiques, ce qui semble très insuffisant face aux armadas que sortiront certaines formations. Son maillot bien visible empêchera également tout effet de surprise. A 23 ans, la plus belle victoire de la jeune carrière de Mads Pedersen pourrait également le condamner à une saison blanche.

Probabilité : 60%


Richard Carapaz 2020
On ne reverra plus Richard Carapaz

Mais dans quelle galère s’est mis l’équatorien ? Brillant vainqueur du Giro 2019, Carapaz a donc signé chez Ineos jusqu’en 2022. Pour quel rôle ?
Les perspectives sont limitées ! Avec Froome, Bernal, Thomas, Sivakov, voire Geoghagan Hart, il faudra faire son trou.
Ineos peut-il le faire monter sur un podium de Grand Tour à nouveau ? Rigoberto Uran avait pu accrocher une 2e place sur le Giro en 2013, Richie Porte est venu faire le larbin pendant 4 ans, Mikel Nieve n’a pas pu faire mieux que 8e, Mikel Landa s’est bloqué pendant 2 saisons… les exemples ne manquent pas parmi les promesses signées par la formation britannique.
Que va devenir Richard Carapaz ?

Probabilité : 40%

Laisser un commentaire