Critérium du Dauphiné 2019 – Etape 6 : Saint-Vulbas-Saint-Michel-de-Maurienne

La montagne tant attendue. Vers Saint-Michel-de-Maurienne, les organisateurs ont choisi de tracer une course d’épuisement. Avec 228 kilomètres, c’est journée difficile sur le vélo qui se profile.

Dauphiné Saint-Michel-de-Maurienne

Déroulement de la course

Après 80 longs kilomètres, le peloton va se chauffer les jambes sur le Col de la Chambotte plafonnant à presque 7% de moyenne. Ensuite, on prendra 5 côtes répertoriées en 65 kilomètres, qui vont faire souffrir les coureurs et avantager les hommes à l’avant. C’est un passage qui comptera à l’arrivée et il faudra courir à l’économie.
En restant bien au chaud, les 50 prochaines bornes montant graduellement vers le col de Beaune devraient bien se passer. Toutefois, il y a fort à parier que la nervosité sera de mise au moment de passer la côte de Bochet (1.6kms-7.8%), courte mais pentue !

Dauphiné Col de Beaune

Ensuite c’est plein gaz dans le col de Beaune ! La pente n’est pas « terrible » mais ca devrait monter très vite avant de basculer dans la descente. Pour les petits malins, il faudra sortir un peu avant le sommet pour espérer créer un écart dans les 7 kilomètres jusqu’à la ligne à Saint-Michel-de-Maurienne. La descente est technique et donc idéale pour un casse-cou !

Favoris

Romain Bardet : Pas question pour le francais de faire un trou dans le col de Beaune. En revanche, il va falloir aller chercher les secondes dans la descente !

Jakob Fuglsang : Adroit descendeur, le danois sait mieux que personne qu’un Dauphiné peut se jouer à coup de secondes. Probablement impuissant sur les arrivées au sommet, il doit abattre ses cartes dès aujourd’hui.

Alessandro De Marchi : Baroudeur hors pair, cette étape est une option à considérer pour l’italien. Il n’est pas certain que l’on aille chercher l’échappé, vue la longueur de l’étape et le profil, probablement pas assez sélectif. Il a également manqué par deux fois le maillot de meilleur grimpeur cette saison sur Paris-Nice et l’Itzulia, échouant a la deuxième place. Il y a des points à prendre aujourd’hui…

Julian Alaphilippe : Avant de se garer dès demain, le francais peut venir prendre un dernier bouquet. Les 6% du col de Beaune ne devraient pas trop l’entamer et cette arrivée en descente, peut-être même en petit groupe, lui donne un certain avantage.

Thibaut Pinot : Il y a quelques années, une arrivée de ce genre aurait relégué le français loin derrière. Aujourd’hui, c’est fini. Bien meilleur descendeur que l’on ne croit, il a également montré qu’il était en super forme en attaquant en début de semaine. Le coureur de Groupama-FDJ a une petite idée derrière la tête sur ce Dauphiné, et cela passe par cette étape.

Magnus Cort : Le maillot à pois en tête ? Transformé en baroudeur, le danois aura aujourd’hui une opportunité de remporter une belle étape. Ce sera potentiellement la seule. Il est un choix intéressant. Souvenez-vous, sa victoire sur le Tour l’an dernier après le Pic de Nove !

A surveiller

Guillaume Martin : Souvent oublié, regardons de plus près les stats du francais cette saison. Une victoire, 15 tops 10 auxquels on peut ajouter une deuxieme au général du Tour de Sicile et surtout une 8e place en Catalogne. Il est illusoire de le voir lutter pour le général. L’objectif est donc d’aller prendre une belle victoire.

Adam Yates : Le leader de doit d’être au rendez-vous. Pas vraiment le meilleur descendeur du monde, il courra défensivement.

Wout Poels : Après le retrait de Chris Froome, le néerlandais passe de lieutenant à leader. À 40 secondes au général, il est régulier cette semaine et ne devrait pas être dérangé par le Col de Beaune. Il devra espérer un sprint en petit groupe. Peu réputé pour son tempérament d’attaquant, ses chances sont réduites.

Pronostic

Avec les deux jours bien remplis qui s’annoncent, on laissera peut être des échappés se disputer la victoire à Saint-Michel-de-Maurienne. À plus de 16 et 17 minutes, Julian Alaphilippe et Alessandro de Marchi apparaissent comme les grands favoris. Auteur d’un bon chrono et 3e hier, avec également la perspective du maillot à pois qui l’avait fait rayonner sur le Tour l’an dernier ; le français aura une grosse pancarte !

Pronostic du Guidon : Julian Alaphilippe

Laisser un commentaire